Emma, fille d’un riche fermier normand, élevée au couvent, rêve d’une vie semblable aux romans qu’elle dévore : pleine de gens idéaux, avec des pensées idéales, dans des corps idéaux... Hélas, la vie n’a rien de ce décor romantique.

Que peut faire notre héroïne, une fois mariée à un médecin de campagne sans esprit et sans ambition ? Comment échapper à l'ennui ? Pour elle, pas de métier, pas d'activités sociales, pas d'amies...  Alors ?

Alors, l'invasion des fantasmes !

Où cela la mènera-t-il ?

Durée : 60 minutes

Tout public à partir de 12 ans

Une adaptation en théâtre d’objet du roman de Flaubert.


Une production de la Cie Karyatides en coproduction avec la Cie Gare Centrale.

Réalisé avec l'aide du Ministère de la Communauté française-Service du théâtre.

petit extrait sonore à écouter

Fiche techniqueMadame_Bovary_files/FT%20MADAME%20BOVARY.pdf
Dossier téléchargeableMadame_Bovary_files/Dossier%20BOVARY-2012.pdf
Galerie photosPhotos_Bovary.html

Le spectacle a reçu le prix de L’Enseignement Secondaire aux Rencontres de Huy 2010 et un coup de coeur de la presse.

Bande annonceBovarydeo.html

Conception : Marie Delhaye

Jeu : Marie Delhaye en alternance avec Julie Nathan

Mise en scène : Agnès Limbos

Adaptation : Marie Delhaye, Françoise Lott

Création sonore : Guillaume Istace

Création lumière : Karl Descarreaux

Régie : Karl Descarreaux, Gabriel Haenni et Dimitri Joukovsky (en alternance)

Costumes : Françoise Colpé

Constructions : Marie Delhaye, Zoé Tenret, Olivier Waterterkeyn

Affiche, flyers : Antoine Blanquart

Avec les voix de : Karine Birgé, Milena Bridonneau, Pedro Cabanas, Paul Camus, Jean Debefve, Jean-Louis Delhaye, Estelle Franco, François de Saint George, François Sauveur.

 

Remerciements à François Lazaro, à Domitie de Lamberterie, Gilles Mortiaux, Dimitri Joukovsky, à La Roseraie et au Théâtre du Tilleul.

 



« Un bijou fragile et précieux »

                            Michel VOITURIER, envoyé spécial à Huy , Rue du Théâtre, 23/08/10


            « ...un univers d’un grand raffinement »

                                 Laurence BERTHELS, La Libre Belgique , 01/09/10


           « ….on ressort de là avec l'envie de lire enfin Flaubert. »

                                           Jean-Marie WYNANT, Le Soir.

© Yves Gabriel / Province de Liège